REFORME DE LA FILIERE PRO EN PLONGEE

image_pdfimage_print

classification

Toujours à l’écoute du monde professionnel et des divers acteurs qui le composent, la FFESSM a été l’un des fers de lance de la réforme de la filière professionnelle de la plongée loisir engagée par le ministère.

En préambule, les différents acteurs de la plongée réunis en COPIL en septembre 2015 ont validé à leur majorité, les grands axes de la réforme, sur des propositions innovantes formulées par la fédération. En effet, si au départ il s’agissait d’adapter les textes sur le BJEPS plongée à la réforme du cadre général de ce diplôme (passage de 10 à 4 UC), il a semblé intéressant d’en profiter pour augmenter les prérogatives d’exercice du BEJEPS plongée afin de le rendre plus employable, de créer un diplôme spécifique à la filière « sans scaphandre » et d’adapter le cadre du DEJEPS plongée, considéré comme le « cœur de métier » de moniteur de plongée, pour le rendre plus accessible et progressif.

Un Groupe de Travail (GT) a été créé par le ministère avec une délégation fédérale très présente et active, aux côtés d’autres partenaires institutionnels et professionnels. Menés tambour battant durant sept mois, les travaux ont abouti en avril dernier à la rédaction finale de 4 projets d’arrêtés pour réformer les textes existants.

Après une validation à la majorité des membres du COPIL réuni en mai dernier, les projets de textes ont été présentés à la « CPC (Commission Professionnelle Consultative) des métiers du sport et de l’animation » du 30 juin 2016 qui les a également validé.

Les arrêtés devraient être publiés prochainement (probablement vers la fin de l’été) et être applicables progressivement. En regard des délais de publication, et des exigences de programmation et de mise en œuvre des formations aux diplômes d’Etat (délai d’habilitation par les DRJSCS notamment), les premières formations « nouvelle mouture » ne devraient pas voir le jour avant 2017 pour le BP et 2018 pour le DE.

Nous vous tiendrons informés de la publication de ces textes et nous reviendrons plus en détail sur les moutures définitives des arrêtés qui peuvent encore subir des modifications à la marge.
Les principaux changements prévus dans les diplômes